Roberto Arlt (Buenos Aires, Argentine, 1900 – 1942) est considéré comme l’un des principaux écrivains argentins. C’est un autodidacte, issu d’un milieu populaire. Il exerce de multiples métiers avant de se consacrer au journalisme. Il est l’un des pionniers de la littérature noire dans le monde.

Il écrit ses textes à la même époque que les écrivains américains Carrol John Daly, Philip Marlowe et Dashiell Hammett. Les vols, les crimes et la délation sont présents dans toute son œuvre dès ses premiers articles dans les années 1920. Arlt cultive un langage cru et oral, modèle des intrigues, des personnages et des formes qui anticipent le renouveau policier qui allait avoir lieu trente ans plus tard.

Il publie son premier roman, El juguete rabioso (Le Jouet enragé, 1926), et enchaîne les succès : Los siete locos (Les Sept fous, 1929), Los lanzallamas (Les Lance-flammes, 1931). Ses chroniques journalistiques, très populaires, sont rapidement réunies en recueils : Aguafuertes porteñas (Eaux fortes de Buenos Aires, 1933), Aguafuertes españolas (Eaux fortes d’Espagne, 1936).

 


Articles liés

Les Mauvaises Fréquentations


Informations supplémentaires